Le travail en liberté, ou leur laisser le choix.

Ah, le travail en liberté, quelque chose qui fait toujours rêver… Le but ultime quoi. Et pourtant, selon moi, il s’agit plus d’un mode de travail que d’une finalité.

DSC_0226

Il ne peut y avoir (dans mon monde du moins) de travail avec les chevaux sans amour et sans liens. Commencer à travailler avec un cheval, c’est inévitablement créer des liens, et s’engager affectivement et parfois émotionnellement dans notre quête. Et je crois qu’il est bien plus intéressant de voir le travail avec les chevaux comme une quête (de vérité, de complicité, d’harmonie…) que comme une simple mission que l’on devrait remplir avant d’en commencer une autre, et ce, même si c’est notre métier.
  Lire la suite

2016, Bonjour.

12540054_1530008957291775_236735897_n.

Tout d’abord… Bonne année 2016! (oui, je n’étais pas revenue entre temps)
Je vous souhaite à tous des montagnes de bonheur et d’aventures, qu’elles soient équestres, équines ou humaines. Je vous souhaite de vous réchauffer les mains contre les naseaux chauds de vos amis chevaux l’hiver, de vous asseoir à l’ombre d’un arbre et de ne rien faire pendant des heures avec eux l’été, d’observer les fleurs pousser dans les prés au printemps et de parcourir au galop des forêts de tons chauds à l’automne.
Je vous souhaite le bonheur des choses simples, tout simplement.

Et je souhaite à nos amis chevaux tout ce qu’on peut leur souhaiter de meilleur. De l’espace, des copains, de la nourriture et des soins qui leur correspondent. Je leur souhaite des propriétaires aimants et surtout compréhensifs. Je leur souhaite par dessus tout d’être enfin traités comme ce qu’ils sont… des cadeaux du ciel.

12606832_1530008933958444_1822019703_n

Lire la suite

L’entretien du senior.

Il arrive un moment où on s’aperçoit que le cheval vieillit après ses nombreuses années de bons et loyaux services, que son poil blanchit, que ses capacités physiques diminuent doucement, qu’il se fatigue plus vite… Il arrive un moment où on pense qu’il est temps de les remercier, de les ménager, et de leur offrir ce qu’on appellera « la retraite ». Et pourtant, c’est la retraite qui tue les chevaux. J’entends par retraite l’arrêt complet d’exercice voire de sorties.

Le cheval âgé, comme n’importe lequel, a besoin d’exercice, de sorties, pour entretenir sa santé physique ET mentale. Il a aussi besoin, une fois de plus comme n’importe qui, de recevoir des soins et un travail adaptés.

Lorsqu’un cheval prend de l’âge, il peut être plus exposé à certains problèmes de santé (comme par exemple des fragilités articulaires/musculaires) et voir la capacité de son système immunitaire diminuer… cependant, à trop chercher à le ménager (et parfois le « sur-protéger »), on lui fais souvent plus de mal que de bien.

DSC_1962

Lire la suite

Les pieds et l’hiver.

Bien voilà, on y est l’automne, puis l’hiver, la boue, les terrains humides, les fourchettes pourries…

Petit zoom sur les possibles soins maison pour nous aider en cette saison !

Évidemment, un parage adapté est juste indispensable, sans quoi de nombreux soucis feront surface (pourritures accentuées, seimes… et j’en passe). En dehors de certains cas pathologiques, avec un peu de courage et en s’étant bien renseignés au préalable (au mieux après avoir réalisé un stage consacré à tout ça), on peut nous-même se charger de l’entretien des pieds de nos amis chevaux entre deux passages du pareur par exemple.

Lire la suite

Détendre avant de tendre.

L’automne, la belle saison pour se (re)mettre au boulot sérieusement avec nos amis chevaux, l’occasion de faire un point sur ce principe très important.
D’une manière générale, l’équitation, le travail du cheval, le dressage, cherchent à « tendre » le cheval. Évidemment, pas dans le sens « le monter en tension » comme trop le pensent, mais plutôt l’amener à se tendre vers l’avant (et non pas contre le cavalier) tendre son dos, ses muscles, se rassembler… Dans cette recherche d’équilibre, nombreux sont les cavaliers qui cherchent à brûler les étapes.

La fameuse « tension » du cheval doit être vue comme un aboutissement, le résultat d’un long travail qui passera inévitablement par.. la détente. Une idée bien trop oubliée et laissée de côté dans une époque où l’on a « pas le temps », où l’on veut « aller vite », où on s’attend à obtenir « tout, tout de suite ». Mais ce n’est plus à prouver, prendre du temps aujourd’hui permet d’en gagner demain.

Lire la suite

Vers une équitation juste.

De plus en plus de cavaliers se disent à la recherche de l’équitation « juste » sans même savoir de quoi il peut bien s’agir. La vision des chevaux évolue, et il est est fréquent d’entendre parler de « dénaturation », contre laquelle grand nombre de cavalier prétend lutter (le summum du paradoxe). Il n’y a, d’après moi, pas d’équitation sans contraintes; et c’est pourquoi, dans une optique de collaboration et d’équilibre, il est important de privilégier l’échange. Votre cheval vous offre une agréable séance de dressage, il enchaîne 12 obstacles à la perfection, mais, qu’obtient-il en contrepartie ? C’est ici que tout repose. Vous prenez plaisir à être sur vos chevaux, mais, vos chevaux prennent-ils plaisir à être sous votre selle ?

Lire la suite

Avant toute chose.

Aujourd’hui plus que jamais, le bien-être équin est -plus ou moins- au centre de toutes les préoccupations… et c’est pas toujours au service des chevaux. L’idée de tout remettre en question (notamment toutes les pseudo-traditions militaro-tortionnaires) est en soi, une excellente chose. Cependant, nombreux sont ceux, qui en revendiquant le détachement de certains dogmes, s’enferment dans d’autres.

Lire la suite