Le travail en liberté, ou leur laisser le choix.

Ah, le travail en liberté, quelque chose qui fait toujours rêver… Le but ultime quoi. Et pourtant, selon moi, il s’agit plus d’un mode de travail que d’une finalité.

DSC_0226

Il ne peut y avoir (dans mon monde du moins) de travail avec les chevaux sans amour et sans liens. Commencer à travailler avec un cheval, c’est inévitablement créer des liens, et s’engager affectivement et parfois émotionnellement dans notre quête. Et je crois qu’il est bien plus intéressant de voir le travail avec les chevaux comme une quête (de vérité, de complicité, d’harmonie…) que comme une simple mission que l’on devrait remplir avant d’en commencer une autre, et ce, même si c’est notre métier.
  Lire la suite