L’entretien du senior.

Il arrive un moment où on s’aperçoit que le cheval vieillit après ses nombreuses années de bons et loyaux services, que son poil blanchit, que ses capacités physiques diminuent doucement, qu’il se fatigue plus vite… Il arrive un moment où on pense qu’il est temps de les remercier, de les ménager, et de leur offrir ce qu’on appellera « la retraite ». Et pourtant, c’est la retraite qui tue les chevaux. J’entends par retraite l’arrêt complet d’exercice voire de sorties.

Le cheval âgé, comme n’importe lequel, a besoin d’exercice, de sorties, pour entretenir sa santé physique ET mentale. Il a aussi besoin, une fois de plus comme n’importe qui, de recevoir des soins et un travail adaptés.

Lorsqu’un cheval prend de l’âge, il peut être plus exposé à certains problèmes de santé (comme par exemple des fragilités articulaires/musculaires) et voir la capacité de son système immunitaire diminuer… cependant, à trop chercher à le ménager (et parfois le « sur-protéger »), on lui fais souvent plus de mal que de bien.

DSC_1962

Pour l’entretien global de la santé, en plus de répondre à ses besoins fondamentaux (vie en extérieur, en groupe, nourriture (fourrage) à volonté) on peut apporter au senior des compléments alimentaires (naturels)/mélanges de plantes aux actions ciblées pour l’accompagner au mieux dans le vieillissement et les petits tracas qui vont avec.

Le cheval âgé demande également un suivi médical d’autant plus minutieux. Ostéopathie, dentisterie, soins des pieds… rien ne doit être négligé. C’est à partir d’un certain âge que les petits soucis commenceront à créer des conséquences plus importantes… que les problèmes de dents impacteront deux fois plus l’état général, que les problèmes de pieds engendreront plus facilement des problèmes ostéo qui emmèneront le cheval à créer certaines compensations deux fois plus vite…
Dans l’optique d’une bonne santé globale, d’apporter un maximum de bien-être (et pas que pour nos papis et mamies), le travail en énergétique, médecine chinoise montrent de superbes résultats. 

Quant à l’entretien physique, il est nécessaire de cultiver souplesse et musculature à travers un travail régulier (plus ou moins évidemment) et en conséquence. La meilleure chose étant de diminuer l’intensité et la fréquence (notamment pour les chevaux de sport) petit à petit jusqu’à trouver un juste équilibre. Il s’agira de trouver un milieu, sans trop lui en demander pour ne pas le fatiguer et l’affaiblir, et sans trop le laisser se fragiliser avec de trop longues périodes d’inactivité.
Par tout ça, c’est aussi le mental du cheval qu’on va pouvoir préserver.

DSC_0203

Qui n’a jamais vu, au fond d’un pré ou pire, dans un beau box brillant, un cheval âgé s’éteindre doucement, se démuscler, perdre le moral, et la santé…

Au niveau du travail je suis loooin de penser à des séances d’enchaînement d’obstacles ou de figures de dressage, ni à des heures à tourner en longe (aïe les articulations) entre quatre barrières, ni du travail 5 fois par semaine… 

Il va falloir privilégier (et pas que pour les seniors d’après moi) des balades, du travail en terrain varié/dénivelé, voire sur le plat, à pied et/ou monté, avec du travail de gymnastique, d’assouplissements (voir l’article ici), et surtout, toujours respecter les capacités de notre ami cheval, penser ENTRETIEN et plaisir, et non progrès et efforts…:) 

Mon expérience :
1 an et demi que Sheitan, mon joli gris de 21 ans et moi-même nous sommes retrouvés. En devenir responsable a commencé par être une sacré angoisse de peur de mal faire, voyant aussi qu’il présentait quelques fragilités. Grosses difficultés à reprendre du poids après une perte importante, douleurs dentaires évidentes, locomotion altérée, pieds pas du tout fonctionnels, ajouté à tout ça un petit moral, un regard assez vide et un cheval à la fois éteint et stressé… Bref. Petit à petit, visite de pros après visite de pros, tout a commencé à évoluer positivement côté santé. Maintenant qu’il s’est fait une nouvelle jeunesse, il s’agit simplement de faire de l’entretien. Je reste vigilante, j’observe beaucoup mais hors de question de trop en faire. Si pas de problème particulier, il voit comme les autres l’ostéo et le dentiste une fois par an, il est désormais suivi en soin énergétique et shiatsu (qui lui font ENORMEMENT de bien), il reçoit régulièrement des massages et manipulations, des compléments tout à fait naturels qui correspondent à ses besoins et travaille (au mieux) minimum une fois par semaine pour une petite balade, ou une séance d’étirements/gymnastique tranquille, sur le plat ou en terrain varié, le tout monté ou à pied selon nos envies.

DSC_0038

4 réflexions sur “L’entretien du senior.

Répondre à honeyponeyblog Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s