Détendre avant de tendre.

L’automne, la belle saison pour se (re)mettre au boulot sérieusement avec nos amis chevaux, l’occasion de faire un point sur ce principe très important.
D’une manière générale, l’équitation, le travail du cheval, le dressage, cherchent à « tendre » le cheval. Évidemment, pas dans le sens « le monter en tension » comme trop le pensent, mais plutôt l’amener à se tendre vers l’avant (et non pas contre le cavalier) tendre son dos, ses muscles, se rassembler… Dans cette recherche d’équilibre, nombreux sont les cavaliers qui cherchent à brûler les étapes.

La fameuse « tension » du cheval doit être vue comme un aboutissement, le résultat d’un long travail qui passera inévitablement par.. la détente. Une idée bien trop oubliée et laissée de côté dans une époque où l’on a « pas le temps », où l’on veut « aller vite », où on s’attend à obtenir « tout, tout de suite ». Mais ce n’est plus à prouver, prendre du temps aujourd’hui permet d’en gagner demain.

Lire la suite

Vers une équitation juste.

De plus en plus de cavaliers se disent à la recherche de l’équitation « juste » sans même savoir de quoi il peut bien s’agir. La vision des chevaux évolue, et il est est fréquent d’entendre parler de « dénaturation », contre laquelle grand nombre de cavalier prétend lutter (le summum du paradoxe). Il n’y a, d’après moi, pas d’équitation sans contraintes; et c’est pourquoi, dans une optique de collaboration et d’équilibre, il est important de privilégier l’échange. Votre cheval vous offre une agréable séance de dressage, il enchaîne 12 obstacles à la perfection, mais, qu’obtient-il en contrepartie ? C’est ici que tout repose. Vous prenez plaisir à être sur vos chevaux, mais, vos chevaux prennent-ils plaisir à être sous votre selle ?

Lire la suite