Avant toute chose.

Aujourd’hui plus que jamais, le bien-être équin est -plus ou moins- au centre de toutes les préoccupations… et c’est pas toujours au service des chevaux. L’idée de tout remettre en question (notamment toutes les pseudo-traditions militaro-tortionnaires) est en soi, une excellente chose. Cependant, nombreux sont ceux, qui en revendiquant le détachement de certains dogmes, s’enferment dans d’autres.

C’est indéniable, une grosse vague de mode étholo-truc a envahi le monde du cheval, et comme dans tout courant, il y a des extrêmes (d’un côté comme de l’autre), disons donc qu’il y a tout un tas de gens qui ne jureront que par ces « nouvelles méthodes » sans même chercher à les comprendre ou les analyser, même en les dérivant carrément de leurs propres principes, comme tout un tas de gens qui rejetteront en bloc ces nouvelles idées, campés sur leurs positions, sans même chercher à comprendre ou analyser. Dans les deux cas, ces extrêmes desservent énormément les principes dont il est question.

Au XXIème siècle, nos connaissances, que ce soit en terme de biomécanique, d’éthologie ou de physiologie équine évoluent considérablement et s’affinent, il faut donc s’en servir ! Bien-sur, les utiliser dans une démarche d’évolution globale… stop à ces méthodes qui tiennent compte de la biomécanique sans s’attarder sur le comportement, ou bien s’appuient sur des connaissances éthologiques au dépens de la physiologie. Il est temps de développer un regard d’ensemble sur le cheval.

Plusieurs « grands noms » du monde du cheval sont mis en lumière dans cette recherche collective, mais qui détient LA vérité ? Les chevaux, bien entendu.
Chacun a quelque chose à dire, chacun porte un regard unique sur ce dont il parle, il faut donc être capable de tirer le meilleur de chaque chose, de s’inspirer de ce qui nous paraît le plus juste, et surtout, surtout, d’écouter ce que les chevaux ont a nous dire. Ils ont toujours raison.

En ce qui me concerne, mes guides dans cette quête d’harmonie ne sont autre que mes chevaux. Qui constamment me poussent à me remettre en question, et renversent quelques fois mes hypothèses fondamentales. 

Mon mode de pensée évolue constamment, et pour avoir été, a plusieurs moments de mon parcours, extrêmement fermée, je suis fière aujourd’hui de savoir m’ouvrir, à des méthodes et philosophies qui ne sont pas forcément les miennes. Les progrès se font dans l’échange, dans le partage et surtout dans l’ouverture d’esprit.

DSC_3143

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s